Le grand Carême

 

Pour entrer dans l'église

il faut passer
par le mendiant

puis, la porte franchie

se diriger vers l'icône

en espérant

ne pas lui donner

le baiser de Judas

tomber à genoux enfin,

pour demander à l'Eternel

un esprit pauvre, un cœur brisé quelques légumes
et des fruits secs. 

               *                                  

Convalescence

Un caillou tout rond

mon pied gauche

l'emmène en balade

sur le sentier de la paix

 

l'air est bleu

le soleil en vacances

 

chemin faisant

mes doigts effleurent

un vieux mur lézardé

un volet vert, une pâquerette

quatre mois ont passé

depuis les attentats

 

à cinquante ans, toutes illusions perdues

je refais ma première communion

dans les ruines du monde.

                *          

Miséricorde

Ce qui me frappe

en regardant

ce carré d'herbes printanier

c'est l'extrême lucidité

de ses pâquerettes

 

l'oeil solaire

qu'elles ouvrent

sur notre jeune siècle couleur de sang

avec la pitié qui commande

de fleurir malgré tout.

                    *          

Un ange vagabond

Celui qui croit au ciel

celui qui n'y croit pas

 

et l'Azuré des Nerprins

petit papillon
des champs et des lisières

gris sur terre, bleu en vol

et qui ne se doute de rien. 

                                                La tristesse du monde (Editions Henry 2016)