En montagne

La roche blanche émerge du torrent :

ciel froid aux rouges feuilles éparpillées.

Sur le chemin du mont, la pluie s'est absentée -

le bleu du vide mouille nos habits.

*

 

Le col des bambous

Irréels, les bambous ondulent et se reflètent

aux bleu-vert qui strient l'eau tremblante.

Je chemine ne secret vers le mont Chang,

à l'insu même du bucheron.

*

La Sublime Terrasse

Nos adieux nous mènent à la Sublime Terrasse

où le fleuve et la plaine s'enténèbrent si loin.

Les oiseaux reviennent à la nuit -

voyageur au départ infini.

*

Mon refuge au pied du Tchong-nan

Au cœur de l'âge, la voie vous prend !

J'ai choisi ma demeure au pied du mont Tchong-nan.

Seul je m'y rends quand la joie me vient :

le paysage est tel - l'esprit se reconnaît.

Avancer jusqu'où la source s'épuise

et contempler la naissance des nuages.

Je croise en chemin le semeur de forêts -

ensemble nous rions jusqu'à l'oubli du temps.

                           Poésie chinoise de l'éveil (traduit du chinois par Patrick Carré

                                                                      Albin Michel 2017)